My cart

Votre panier est vide.

Les 4 étapes vers Soi : de l’Anima et de l’Animus

L’aspiration à la connaissance de soi-même s’inscrit dans un contexte d’évolution qui va de l’indifférenciation initiale à la réalisation complète de l’être. Cette forme de développement est typiquement humaine. Nommée par Jung « processus d’individuation », cette quête repose sur l’intégration progressive d’éléments contenus initialement dans différents lieux psychiques inconscients. Jung les a nommé « partenaires du moi ».

 

Autre étape de l’exploration de l’inconscient : la rencontre en soi de la bipolarité sexuelle, figurant « l’autre » en soi. Cette notion repose sur les données biologiques de la bisexualité. Personnification des composantes féminines inconscientes de l’homme et des composantes masculines inconscientes de la femme, l’Anima et l’Animus organisent tout ce qui met en cause notre identité sexuelle. Elle influe sur tous nos modes de relation à l’autre qu’il soit homme ou femme. Elle joue, bien sûr, un rôle essentiel dans le déroulement de notre vie affective et amoureuse, mais aussi dans toute relation sociale et professionnelle.

 

L’origine des représentations féminines et masculines propres à chacun s’enracine en premier lieu dans la rencontre des figures parentales. Également, toutes les autres figures d’adultes (grands-parents, oncles et tantes, enseignants, …) ou d’enfants (frères et sœurs, cousins et cousines, copains et copines, …) sont des sources de représentation. Cet ensemble de vécus relationnels donne forme à l’Anima (pour les hommes) ou l’Animus (pour les femmes). Il s’agit, lors de cette formation, de conscientiser les événements marquants de notre vie affective à l’origine des représentations internes du masculin et du féminin. Ils fondent nos comportements relationnels. Les connaître permet de mieux se positionner dans les relations à l’autre, dans tous les domaines de la vie, aussi bien dans le monde social ou professionnel qu’affectif, amical ou familial.

 

Pour les thérapeutes, comprendre toute cette dynamique en soi donne les moyens d’accompagner leurs patients dans l’exploration de leur identité sexuelle et de leur vie relationnelle.

Dates 2022

23-24-25-26 juin 2022

Durée : 4 jours soit 28h

Dates 2021

17-18-19-20 juin 2021

Durée : 4 jours soit 28h

Lieu de formation

La Picotière
11, rue de la Picotière
41100 Villetrun

En résidentiel

Prix

760 € (hors frais d’hébergement et restauration)

Formateurs
Pascal Jean Thierry

 Psychopraticien Savoir Psy. Diplômé de l’école européenne ENHYS en Hypnothérapie et en Sophrologie. Formé à « l’accompagnement des personnes en fin de vie », au centre RIGPA. Formé à la psychothérapie gestaltiste des relations d’objets (PGRO). Formateur en psychothérapie humaniste jungienne

Caroline Van Den Bosch

Psychopraticienne. Formatrice en psychothérapie intégrative et humaniste d’orientation analytique jungienne. Certifiée psycho-analyste en Rêve Eveillé Libre (Georges Romey, ADREL/EREL). Formatrice à la méthode de Relaxation Créative du Dr Eugenio Herrero

Objectifs
  • Savoir repérer les différentes caractéristiques de la bipolarité sexuelle à travers ses expressions
  • Savoir en dégager le sens et les ressources
  • Etre capable de les faire travailler par différents moyens (expression artistique, mises en situation par la Gestalt Thérapie, approfondissement par la Relaxothérapie)
Moyens et supports pédagogiques
  • Expérimentation des différents aspects à travers la Gestalt thérapie, la relaxothérapie et l’art-thérapie
  • Elaboration individuelle, en petits groupes et en grand groupe
Evaluation et suivi
  • Mises en situation
  • Une feuille de présence par demi-journée sera signée numériquement, envoyée par mail, par les participants. Un document d’évaluation sera remis aux stagiaires afin de préciser les points d’assimilation, de progrès ou d’incompréhension. Un paragraphe sera laissé libre aux commentaires divers. Un questionnaire de satisfaction sera envoyé à la fin du module de formation.

Public concerné et pré-requis
  • Etudiants en formation ou ayant fini leur formation de psychopraticien.
  • Psychopraticien, psychothérapeute, tout praticien désirant affiner sa posture d’accompagnement (coach, profession médicale et paramédicale etc.
  • Pas de limite d’âge ou de diplôme minimum